3. Existe-t-il une “orthodoxie martiniste”, une sorte de “régularité initiatique” ?

Non. Il n’existe pas d’initiation “régulière” ou d’initiation “non régulière”. Il y a seulement des initiations spécifiques à chaque ordre initiatique. Aussi, affirmer qu’il faudrait avoir tel niveau intellectuel ou effectuer telle pratique cultuelle ou adopter tel système philosophique pour devenir martiniste, est simplement une erreur, en particulier si l’on place l’organisation sous le patronage du Philosophe Inconnu.
Notre tradition se sent moins liée aux écrits, aux chartes, qu’à la parole donnée et reçue.
Les initiations ne sont pas, rappelons-le, mécaniques, mais des aides, agissant sur différents plans dans le but d’accomplir une quête. Ce qui est transmis dépasse ce qui peut être contenu dans des écrits. Sinon, la transmission serait simplement écrite. Elle n’est pas non plus seulement liée à une cérémonie d’initiation qui conférerait un supposé niveau spirituel. Elle pourrait être considérée, au sens le plus large, comme ouvrant les portes vers une vie spirituelle ou à un certain niveau de cette vie si l’initiation est vécue et non seulement reçue.
L’initiation n’est pas un sacrement.
Ce qui compte à nos yeux est plus le travail intérieur, la quête spirituelle, la sincérité de l’engagement que le “statut papier” de la personne.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.